Mal au dos, bougez!

​1 belge sur 5 a eu mal au dos au cours des douze derniers mois.

La douleur lombaire est en général sans gravité et son évolution est spontanément bonne dans la très grande majorité des cas. Il est préférable d'éviter de "médicaliser" le mal de dos. La base du traitement est de faire confiance à la nature... et au patient lui-même, parfaitement capable de se soigner tout seul, moyennant un peu d'encadrement et quelques encouragements.

Le plus important: BOUGER!

Il faut rester actif et poursuivre ses activités ordinaires dans les limites du possible. Trop souvent, beaucoup restent encore immobiles après un lumbago.

Les examens radiologiques: inutilement angoissants et non dénués de risques.

Le plus souvent, une contracture musculaire en réaction à une sollicitation excessive, un ligament distendu, une poussée d'arthrose. Une hernie discale parfois aussi, mais en réalité, nous sommes nombreux à vivre avec une hernie discale sans le savoir, et sans éprouver le moindre désagrément.
Il est le plus souvent inutile de faire une radio, scanner ou IRM à un patient qui a mal au dos.

Parfois, le problème est dû à une cause plus grave et les praticiens sont formés à les détecter.

La chronicité

Nous ne sommes pas tous égaux devant le mal de dos: chez un petit nombre de personnes,
le problème va s'éterniser et devenir chronique.

Le retour au travail encouragé dès le premier jour

Médicaments, techniques invasives, chirurgie: avec sagesse et modération

Plus d'informations

Source: KCE